chat malade

Quelques conseils pour prévenir la maladie du chat

Habitant à l’intérieur ou à l’extérieur de la maison, le chat s’expose à des virus et des bactéries pouvant entraîner de graves maladies. Les infestations de parasites peuvent également nuire au bien-être de cet animal de compagnie. Comment le tenir à l’abri d’un problème de santé ?

Offrir au chat un mode de vie sain

Comme tout être vivant, le chat a le droit d’avoir un abri convenable afin de prévenir les maladies. À l’intérieur comme à l’extérieur de la maison, son refuge doit lui permettre de se protéger des intempéries et du froid. À savoir que la baisse de température peut, par exemple, lui causer des problèmes d’engelures aux pattes et aux oreilles. Son espace doit également lui permettre de se reposer, de se cacher et de bénéficier d’un poste d’observation privilégié.

Mis à part cela, une nourriture quotidienne de première qualité et beaucoup d’eau permettent au chat d’être à l’abri d’un problème de santé. L’alimentation de cet animal de compagnie doit lui apporter les nutriments nécessaires. Sa quantité doit dépendre du poids, de l’âge et de l’exercice physique du félin. Elle est souvent indiquée sur l’emballage de la denrée.

Effectuer une consultation régulière chez le vétérinaire

Pour tenir un chat à l’abri d’un problème de santé, une visite annuelle chez le vétérinaire est indispensable. Avec un examen clinique complet, certains symptômes difficiles peuvent être détectés. On compte l’essoufflement, les troubles cardiaques, le manque de tonus musculaire, etc. Outre cela, il est nécessaire de choisir un bon spécialiste. Comment le savoir ? Celui-ci doit aimer le contact avec les animaux, posséder des installations propres et de qualité. Il est également préférable qu’il soit à proximité de la maison. Cela facilitera le déplacement avec le félin.

Par ailleurs, les tarifs de consultation chez les vétérinaires sont très variables. Pour ne pas dépenser excessivement d’argent pour le chat, le maitre peut le souscrire, dès l’adoption, à une mutuelle santé. À savoir qu’avec une bonne assurance, les frais du spécialiste peuvent être remboursés jusqu’à 100%. Il suffit de bien comparer les offres sur des sites comme https://www.asurancechat.net.

Mettre à jour les vaccins

Aucun vaccin n’est obligatoire pour le chat. Toutefois, celui-ci peut tomber malade de temps en temps, car les virus et les bactéries se propagent rapidement. Il y a également les affections transmises par les vers et les parasites. Afin de prévenir le développement de pathologies sévères, quelques immunisations sont recommandées par les vétérinaires. On compte, par exemple, les vaccins contre la rage, la grippe, la leucémie, le typhus et la péritonite infectieuse.

Pour un chaton, les premiers vaccins doivent être effectués dès l’âge de 2 mois. Durant cette période, l’animal n’est plus protégé par les anticorps de sa mère. Une seconde injection doit se faire le mois suivant. Pour un chat adulte, un mis à jour annuel est indispensable pour réactiver les anticorps du félin. À noter que ses défenses immunitaires diminuent avec l’âge. Le rappel des vaccins est surtout nécessaire durant un voyage ou lorsque le chat est gardé dans un pensionnat.

Ajouter un commentaire